Apple sort sa première Safari Technology Preview en version Bêta

Discussion dans 'Autres OS' créé par Root1234, 4 Avril 2016.

  1. Root1234

    Root1234 Adept

    Messages:
    12
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2
    Réputation:
    0
    Apple décide de défier les développeurs web en leur proposant des préversions de Safari. Durant deux semaines, chaque nouvelle mouture amènera des nouveautés et des améliorations durant tout le cycle. Toutefois ces Safari Technology Previews ne seront disponibles que sur OS X.

    [​IMG]
    Afin que les développeurs se familiarisent avec le support de nouvelles technologies mais aussi que les utilisateurs puissent tester en avance les fonctionnalités et améliorations, Mozilla puis Google ont proposé rapidement des préversions de Firefox et Chrome. Ces moutures permettront de préparer le terrain jusqu’à plusieurs mois à l’avance et de suivre la continuelle évolution des standards tels que le HTML5.

    Apple n’avait jamais tout à fait suivi ce mouvement. En effet, de la même manière que chez Microsoft, le seul moyen de tester à l’avance de nouvelles fonctionnalités dans Safari est d’installer une bêta de l’un des systèmes où se trouve le navigateur : OS X ou iOS.

    C’est d’ailleurs en vue de faciliter la tâche aux développeurs que la firme propose les Safari Technology Previews, qui ne sont pour ainsi dire ni des Bêtas ni des Alphas.

    Comme le nom l’indique, ces moutures spéciales doivent donner une idée de ce qui attend les développeurs ainsi que les utilisateurs. Elles ne peuvent s’installer que sur la version 10.11.4 d’OS X, soit la dernière révision d’El Capitan, vieille d’environ deux semaines. Toutefois, bon nombre se demandera la différence entre ces versions particulières et les Nightlies de Webkit.

    Les STP vont plus loin que le seul moteur de rendu. Ce dernier évolue bien entendu d’une mouture à une autre, mais chaque version proposera aussi des améliorations et/ou des nouveautés dans le navigateur lui-même. Ce qui comprend donc entre autres les fonctionnalités mais aussi tous les outils dédiés aux developpeurs.

    Néanmoins, l’installation des STP n’écrase pas la version existante de Safari sur le système. Elles pourront ainsi exister et être lancées en même temps sur le système. Les STP se distinguent par une nouvelle icône violette. Les caches, favoris, cookies et historiques sont séparés. Le menu Developper est actif par défaut et les mises à jour seront proposées sur Mac App Store.

    La version 9.1.1 proposée hier est donc une légère évolution par rapport à l’actuelle (9.1). Elle se concentre sur le support d’ECMAScript 6, renommé depuis « 2015 », avec l’arrivée du lexical scoping, des iterators, generators, fonctions arrow ainsi que d’un certain nombre d’API intégrées. La prise en charge d’IndexedDB est améliorée et plus fiable.

    La décision d’Apple reflète la prise de conscience de l’importance d’implication des developpeurs. Chrome et Firefox sont très utilisés, Internet Explorer assez en retrait, et Safari est quasiment considéré comme le navigateur spécifique des plateformes Apple. Ce point ne changera évidemment pas, mais Apple l’importance qu’elle accorde à l’évolution web.

    L’autre point est la manière dont Apple considère les programmes de test de manière générale. iOS et OS X ont par exemple été considérés pendant longtemps comme testables uniquement par les développeurs inscrits au programme payant. Désormais, le grand public peut participer, ce qui réclame évidemment plus de ressources, mais garantit également bien plus de retours. Safari rejoint donc une liste grandissante de produits, montrant d’ailleurs que l’entreprise a une vision moins isolée du développement de ses logiciels.
     

Partager cette page